REDD+, una tentativa de racionalizar la gratuidad de la naturaleza?

 

Geneviève AZAM, entretien 2015 «la nature, nouvel el dorado de la finance».

La nature dans le cadre de l’économie verte devient non seulement un objet extérieur que je peux maîtriser, posséder mais elle devient une véritable entreprise. Elle devient une entreprise qui produit des services écosystémiques (écologiques). Elle les produit gratuitement…..ce qui pose un problème car la gratuité est un problème en économie.

 

Más información en bonos de carbono:

The International Emissions Trading Association (IETA)